Un geste et des mots

par gwladys Aulen 24 Mai 2017, 20:21 Histoire

 

 

 

Exercice d'interprétation.

Un geste et des mots

 

Branlette intellectuelle ou réflexion philosophique

 

On vous propose des explications dans les musées contemporains, au cas où vous n'arriviez pas justement à interpréter par vous même. Car l'art contemporain ne trouve plus la beauté dans sa qualité d'objet décoratif mais dans la réfléxion philosophique qu'il cherche à provoquer. Ainsi le jugement de valeur n'a plus lieu d'être établi en fonction de la beauté.

 

 

La poésie dans ce geste:

 

Un geste peut caractériser des évènements de la vie humaine, et des sentiments apparement opposés. Il peut définir des personnes et des métiers également très éloignés.

 

Pourtant le geste est le même et renferme certainement un sens inconscient ou primitif humain.

 

  • Porter à distance, la peur de casser ou la peur de l'objet même. Une personne précieuse qui utilise des objets trop fragiles, on cherche à ne pas salir un ouvrage ou à ne pas se faire mal.
     
  • Pincer, extraire, tirer, récolter de petits objets avec précision. On écarte les autres doigts pour bien y voir. L'objet délicat observé, objet de l'attention porté à la bouche. (Délicieuses tes puces dailleurs.)
     
  • Se dévêtir, séduire avec des gestes délicats. (mais plutôt reservé aux femmes)
     
  • Les méridiens du bout des doigts, le flux énergétique de la médecine chinoise. Le sang et le sexe dans le majeur, la respiration et l'oxygène dans le pouce. D'ailleurs un parallèle peut être fait avec la féminité et la sensualité attribuable à ce geste.
     
  • Ce geste est pacifique notament parce qu' il empêche toute autre action forte de la main. Il signe la mise en pause de l'esprit, la méditation. Ou encore la faiblesse et la passivité d'une personne trop délicate.
     
  • Il est assez présent dans le domaine artistique (chef d'orchestre, musiciens, mimes, faiseur d'ombres chinoises, danseurs, artisans) pour sa qualité de précision, son incision pointue et pour sa délicatesse.
     
  • Une fermeture; ce geste peut signifier une fin temporelle, un rythme ou un souffle, par exemple dans la discution; une demande de prise de parole ou un avis contraire (plus chez les Italiens certes)

 

   A quelle symbolique correspondait ce geste pendant la Renaissance, et avant? Les peintures ont longtemps été codifiées à outrance. On pourrait se demander, du fait de la perte de ces anciennes lectures, ce que sont les nouveaux symbolismes gestuels.

 

 

commentaires

Haut de page